Cours de mosaïque romaine

Les cours de mosaïque dispensés à l’atelier Mosaicozette se proposent de commencer l’apprentissage par la mosaïque romaine. Au-delà de l’aspect chronologique (qui permet de comprendre par la suite les différences apparues avec la mosaïque byzantine, moderne et contemporaine) la pratique de la mosaïque romaine permet de s’entraîner à la taille du marbre à la marteline, avant de commencer à travailler le verre et l’or.  L’on pourra lire ici les principales caractéristiques de la technique de la mosaïque romaine. Décrites ci-dessous, elles concernent les matériaux employés, la manière de composer la couleur, l’andamento et l’outillage nécessaire pour réaliser ces mosaïques.

Pour avoir toutes les informations pratiques, rendez-vous sur la page des cours de mosaïque.

 

Elève en cours de mosaïque

Finition d’une mosaïque romaine

 

 

Matériaux :

  • La mosaïque romaine est composée de différents marbre, très rarement de pâte de verre, et l’on retrouve la présence de coquillage dans certaines mosaïques de Pompei.

 

Couleur :

  • Les mosaïques romaines présentent des caractéristiques chromatiques généralement assez simples. En général, un seul marbre compose une seule couleur, il n’y a pas de mélange conçu de manière à créer une synthèse optique. Cependant, notamment à Pompei l’opus vermiculatum (opus de mosaïque romaine composé de tesselles de quelques millimètres de coté) présente très fins dégradés de valeur composés de plusieurs marbres. En mosaïque l’époque dite « impériale », accompagnant une orientation politique consacrant la rigueur morale produit des mosaïques « dénuées » de couleur, composées exclusivement de noir et de blanc.

 

Andamento romain (manière de tailler et de disposer les tesselles entre elles) :

  • Les tesselles sont taillées de manière à obtenir un format carré sur toute la mosaïque, sauf lorsque le dessin initial contraint à tailler un triangle, ou en bordure de la ligne de contour.
  • Les tesselles sont posées de manière à créer une surface plane.
  • Le format (la dimension) des tesselles est le même sur l’ensemble de la mosaïque, cependant, les tesselles du sujet sont parfois plus petites que celles du fond. On retrouve alors un format de tesselles pour le sujet, qui sera le même pour toutes les tesselles le composant, et un autre format pour le fond, qui de la même manière s’appliquera pour l’ensemble de cette surface.
  • Le sujet est toujours entouré en mosaïque romaine d’une ou plusieurs lignes de contour.

 

Outillage :

  • Les mosaïques sont réalisées avec les mêmes outils qu’à l’époque romaine, à savoir la marteline et le tranchet. Pour le travail du marbre, de la mosaïque romaine, il n’existe pas aujourd’hui d’outil plus adapté que ceux utilisés il y a plus de deux millénaires.

 

Pour vous inscrire aux cours de mosaïque, contactez-nous.